Connectez-vous S'inscrire
Equitv, la webTv du cheval et de l'équitation
Facebook
Twitter
Rss
Google+
Mobile

Allures naturelles et artificielles

Notez

Le cheval connaît trois allures classiques naturelles : le pas, le trot et le galop. Le pas est une allure dite à quatre temps : chacun des membres du cheval (il est le seul animal à ne pas avoir de pattes mais des membres) quitte le sol à un moment différent des trois autres.


Au trot !
Au trot !
Il n’y a pas de forte propulsion, c’est une allure « marchée ». Dans l’ordre, c’est par exemple le postérieur droit qui s’avance, puis l’antérieur gauche, le postérieur gauche et enfin l’antérieur droit. Le trot est une allure plus vive et plus rapide, mais aussi plus saccadée et peu confortable pour le cavalier assis qui rebondit beaucoup sur sa selle. C’est une allure « sautée » à deux temps, beaucoup plus simple à se représenter. Le cheval avance simultanément deux membres diagonaux. D’abord l’antérieur droit et le postérieur gauche, par exemple, puis l’antérieur gauche et le postérieur droit, et ainsi de suite.

Au galop !
Au galop !
En raison de sa rapidité, le galop suscite souvent davantage l’admiration... et l’appréhension de la part du cavalier débutant. Mais cette allure sautée à trois temps est finalement assez confortable et plutôt grisante. Le cheval pose d’abord un postérieur puis les deux membres diagonaux opposés, et enfin, l’antérieur. Il faut ajouter un temps où le cheval est projeté en l’air : aucun de ses sabots ne touche le sol. Cette allure permet d’avancer en moyenne à 21 km/h, jusqu’à 60 km/h sur un champ de courses !

L'allure Tölt du cheval islandais
L'allure Tölt du cheval islandais
Il existe deux autres allures naturelles, beaucoup moins connues, présentes uniquement chez certaines races tel le cheval islandais : l’amble et le tölt. Comme le pas, le tölt est une allure à quatre temps, avec toujours un sabot au sol, mais le cheval lève plus haut ses membres et engage davantage ses postérieurs. Il va donc plus vite.

Un cheval à l'amble
Un cheval à l'amble
L’amble s’apparente au trot. C’est une allure sautée à deux temps, mais, à la différence du trot, le cheval avance simultanément les deux membres d’un même côté. Si cette allure est beaucoup plus confortable pour le cavalier que le trot, la plupart des races ne la pratiquent pas. Enfin, l’amateur de spectacles équestres ou de compétitions de dressage aura remarqué deux autres allures, cette fois artificielles, pratiquées essentiellement par des chevaux de race espagnole ou portugaise : le piaffer (un trot sur place) et le pas espagnol : le cheval marche au pas mais étend son antérieur levé au maximum devant lui.
 

Le piaffer
Le piaffer

Article rédigé par Morgane Kergoat , extrait du numéro  141 des cahiers de sciences et vie " LE CHEVAL, l'atout maître de l'homme"



Nouveau commentaire :
Facebook





Partager ce site



Derniers connectés
Isabelle FAUGERAS
Verywelsh ELEVAGE
Sandra MARGUIER
Asso. CHEVAL.LOISIRS
Christine NAVARRO
Lucie CHOQUEUX
Syndie HUOT
Florence DA SILVA
Zorro DE LA VEGA
CRI CRI
Marie ALOS
Manon DEBREUIL