Connectez-vous S'inscrire
Equitv, la webTv du cheval et de l'équitation
Facebook
Twitter
Rss
Google+
Mobile

Génétique de la couleur

Notez

La robe des chevaux sert parfois de critère de race. C’est le cas des chevaux américains paint horses et appaloosa qui sont des quarter horses de couleur tachée ou tachetée, sélectionnés à l’origine par les tribus indiennes d’Amérique du Nord, tandis que les cowboys préféraient les chevaux à robe unie.


Plus récemment, en 2005, une nouvelle race étrangère a été inscrite au stud-book des Haras nationaux français : le cheval crème ou cremello, caractérisé par un pelage blanc ou blanc cassé, une peau rose et des yeux bleus. La couleur peut donc jouer un rôle décisif pour les éleveurs. Aujourd’hui, les chevaux dits de couleur se vendent beaucoup plus cher que les autres.

Génétique de la couleur
Mais ce n’est que depuis vingt ans que les scientifiques ont commencé à percer les secrets de la génétique des robes, identifiant une vingtaine de gènes en cause. Ceux dit de coloration définissent une couleur de fond, la robe de base. Le cheval peut être alezan (marron-roux), noir ou bai (corps marron, crins noirs). Il existe aussi des gènes de dilution (gène crème, dun ou sauvage, gène silver, gène crins lavés-blonds). Et enfin, des gènes responsables des panachures éventuelles (gène pie – deux couleurs –, gène appaloosa, gène léopard...). Ces trois types de gènes se combinent, ce qui multiplie incroyablement la palette de couleurs. Un vrai casse-tête pour les éleveurs en quête d’une robe rare ! Heureusement, les généticiens connaissent la recette de nombreuses robes.

Article rédigé par Morgane Kergoat , extrait du numéro  141 des cahiers de sciences et vie " LE CHEVAL, l'atout maître de l'homme"



Nouveau commentaire :
Facebook





Partager ce site



Derniers connectés
Isabelle FAUGERAS
Verywelsh ELEVAGE
Sandra MARGUIER
Asso. CHEVAL.LOISIRS
Christine NAVARRO
Lucie CHOQUEUX
Syndie HUOT
Florence DA SILVA
Zorro DE LA VEGA
CRI CRI
Marie ALOS
Manon DEBREUIL