Connectez-vous S'inscrire
Equitv, la webTv du cheval et de l'équitation
Facebook
Twitter
Rss
Google+
Mobile

La compagnie du cheval rouge

Notez


La compagnie du cheval rouge est née en 2005. Thomas Chaput Detlof, cavalier de formation, travaillait dans le milieu équestre depuis une dizaine d’années, lorsqu’il a décidé avec sa femme Stéphanie de former sa propre compagnie pour qu’ils puissent s’exprimer avec leur propre langage artistique.

 

La vocation de Thomas est apparue à 12 ans, lorsque ses parents l’emmènent voir « Cabaret équestre », le tout premier spectacle de Bartabas, stupéfié par cet univers et cette création hors du commun, il nait chez Thomas une envie qu’il ne perdra jamais et considère sa compagnie comme l’aboutissement d’un rêve d’enfant. 

 

Stéphanie Chaput Detlof, qui a débuté comme comédienne et danseuse, est aussi passée par les métiers de costumière, chanteuse et metteuse en scène. Aujourd’hui elle est très amusée par cette première de leur spectacle dans une cave et s’inquiète de l’appréhension que pourraient avoir ses chevaux à travailler dans ce lieu. Mais elle se rassure sur le calme de la cave qui devraient finalement ne pas les inquiéter.

 

L’écurie de la compagnie se compose de 5 chevaux, 3 qui ont entre 12 et 13 ans et travaillent sur scène, ainsi que 2 jeunes chevaux qui ont entre 5 et 6 ans et sont en cours de formation. Ils devraient être prêts dans 3 à 4 ans. Les plus âgés ont maintenant un niveau confirmé et ont fait beaucoup de scène, parmi ces 3 chevaux, l’un d’eux a comme spécialité le travail de dressage monté et de haute école. Les deux autres ont quant à eux un travail de liberté : Le dresseur est à pied et le cheval est libre d’évoluer comme il le souhaite.

 

Le processus de création peut être très différent d’une personne à une autre, pour Stéphanie il démarre avec les chevaux, ce sont ses premières muses, elle crée son rôle à partir du travail de Thomas avec les chevaux et trouve son point de départ en comprenant de quoi est fait le lien entre l’Homme et l’animal. Elle découvre à travers ces prestations une patience, un apprentissage d’un rythme qui n’est pas celui de l’humain mais bien celui du cheval, de cette observation émane ensuite une vraie réflexion sur soi, une remise en question sur le temps et la maturité suffisante dont ont besoin les chevaux pour être prêt pour de futures représentations.




Nouveau commentaire :
Facebook





Partager ce site



Derniers connectés
Aurélie LE SAGER
Néna TANGO
Elodie CHRISTOFIDIS
Isabelle FAUGERAS
Verywelsh ELEVAGE
Sandra MARGUIER
Asso. CHEVAL.LOISIRS
Christine NAVARRO
Lucie CHOQUEUX
Syndie HUOT
Florence DA SILVA
Zorro DE LA VEGA