Connectez-vous S'inscrire
Equitv, la webTv du cheval et de l'équitation
Facebook
Twitter
Rss
Google+
Mobile

Le char au galop

Notez


Invention du char

Voici donc notre cheval domestiqué, tirant de lourds chariots aux roues pleines : il est devenu plus petit, toise à peine 120 cm au garrot, là ou les races sauvages pouvaient mesurer une vingtaine de centimètres de plus. L’emploi de ce « poney » comme animal de trait, moins performant que le bœuf, reste donc marginal jusqu’à l’invention du char. Plus léger que le chariot, plus facile à tirer, il apparaît en 2 000 av. J.-C., au nord des steppes eurasiennes, dans l’actuelle Russie, et se diffuse très rapidement. Son invention va redéfinir les termes de la guerre car la charrerie est capable d’effectuer des raids lointains et rapides. 

Dès -2000, le char pénètre sur le champ de bataille. Le cavalier-archer suivra chez les Assyriens au IXe s. (Campagne du roi Assurbanipal en 653 av. J.-C., Ninive, Irak.)
Dès -2000, le char pénètre sur le champ de bataille. Le cavalier-archer suivra chez les Assyriens au IXe s. (Campagne du roi Assurbanipal en 653 av. J.-C., Ninive, Irak.)

Perfectionnement du char

Durant les âges du bronze et du fer, il s’impose sur les champs de bataille de Mésopotamie et du Proche-Orient. Au IIe millénaire, les Hittites ne vont cesser de le perfectionner, allégeant ses roues, améliorant sa stabilité grâce à des essieux placés très en arrière. Les chars accueillent, en plus du cocher, deux guerriers, l’un armé d’un arc, l’autre d’un bouclier. En 1274, à la bataille de Qadesh, les Hittites disposent de 3 500 chars contre 2 000 pour Ramsès II. Dès le XVe siècle av. J.-C., son utilisation est attestée en Chine. Il faudra toute- fois attendre le Ve siècle av. J.-C. pour que le char fassent leur apparition en Gaule. 

L’harnachement et les brides, apparus au VIe millénaire, se diffusent dans toute la Mésopotamie. (Cavaliers assyriens, V. -700.)
L’harnachement et les brides, apparus au VIe millénaire, se diffusent dans toute la Mésopotamie. (Cavaliers assyriens, V. -700.)

Charrerie et cavalerie se côtoient

Jusque-là, sur le champ de bataille, les chevaux étaient indissociables du char et de ses guerriers. Mais, aux IXe et VIIIe siècles, les Assyriens ont pour la première fois recours à la cavalerie. Un temps, charrerie et cavalerie se côtoient. Au fur et à mesure que l’équitation et le matériel progressent, la cavalerie devient plus mobile et rapide. Si les Grecs et les Romains continuent de préférer les fantassins, les Celtes font des armées montées, aux IIe et Ier siècles, la pièce maîtresse de leurs dispositifs de combats. Elle va le rester jusqu’aux conflits du XXe siècle. 


Article extrait des cahiers Science & vie "Le cheval, l'atout maître de l'homme"




Nouveau commentaire :
Facebook





Partager ce site



Derniers connectés
Isabelle FAUGERAS
Verywelsh ELEVAGE
Sandra MARGUIER
Asso. CHEVAL.LOISIRS
Christine NAVARRO
Lucie CHOQUEUX
Syndie HUOT
Florence DA SILVA
Zorro DE LA VEGA
CRI CRI
Marie ALOS
Manon DEBREUIL