Connectez-vous S'inscrire
Equitv, la webTv du cheval et de l'équitation
Facebook
Twitter
Rss
Google+
Mobile

Les chevauchées de la conquête de l'Ouest

Notez


Au début du XIXsiècle, le président Thomas Jefferson lance, après l’acquisition de la Louisiane en 1803, la conquête de l’Ouest jusqu’au Pacifique. Une première expédition va relier Saint Louis (Missouri) à la côte Pacifique, dans l’Oregon, entre 1804 et 1806. Trente-trois cavaliers traversent les grandes plaines, les montagnes rocheuses, puis descendent le fleuve Columbia en canoë jusqu’à la mer. À plusieurs reprises, l’expédition se fera voler des chevaux par des tribus indiennes; elle en récupérera auprès d’autres, notamment les Shoshones.

La conquête doit aussi beaucoup aux nombreuses expéditions équestres dirigées par l’officier John Charles Fremont, qui va cartographier l’ensemble des territoires de l’Ouest dans les années 1840. À cette époque, plusieurs centaines de milliers de colons vont former des caravanes de chariots tirés par des bœufs, des mules, des chevaux pour les plus fortunés, et traverser le pays d’est en ouest pour rejoindre l’Oregon ou la Californie. Parmi ces chevaux, de nombreux percherons, que les États-Unis ont commencé à importer de France à partir de 1830.


En 1804-1806, une expédition traverse les grandes plaines et les Rocheuses, reliant pour la première fois l’Ouest américain et la côte Pacifique. (Photographie de E. Sheriff Curtis, anthropologue américain, 1904.)
En 1804-1806, une expédition traverse les grandes plaines et les Rocheuses, reliant pour la première fois l’Ouest américain et la côte Pacifique. (Photographie de E. Sheriff Curtis, anthropologue américain, 1904.)
Quelques années plus tard, le cheval est appelé à jouer un nouveau rôle. Le 3 avril 1860 s’ouvre l’équipée du Pony Express. Ce service de messagerie à cheval reliant Saint Joseph (Missouri) à Sacramento (Californie) en une dizaine de jours était destiné à rompre l’isolement de la Californie, jeune État de l’Union où l’on avait découvert des filons d’or en 1848. Sur les 3100 kilomètres du parcours émaillé de 157 stations de relais, les cavaliers changeaient de monture après 16 kilomètres de galop, et se relayaient toutes les huit heures. Le 24 octobre 1861, jour de l’inauguration de la ligne télégraphique reliant les côtes Est et Ouest, le Pony Express, dépassé, ferme ses portes après seulement dix-huit mois d’activité, laissant dans le sillage de ses cavaliers un parfum de légende... 

Article extrait des cahiers Science & vie "Le cheval, l'atout maître de l'homme"



Nouveau commentaire :
Facebook





Partager ce site



Derniers connectés
Aurélie LE SAGER
Néna TANGO
Elodie CHRISTOFIDIS
Isabelle FAUGERAS
Verywelsh ELEVAGE
Sandra MARGUIER
Asso. CHEVAL.LOISIRS
Christine NAVARRO
Lucie CHOQUEUX
Syndie HUOT
Florence DA SILVA
Zorro DE LA VEGA