Connectez-vous S'inscrire
Equitv, la webTv du cheval et de l'équitation
Facebook
Twitter
Rss
Google+
Mobile

Transporter son cheval : ce que vous devez savoir...

Notez

Pour la compétition, un changement de pâturage, des soins en clinique ou bien un achat, transporter son cheval est une étape obligatoire dans la vie d’un propriétaire. Afin de transporter votre animal dans les meilleures conditions tout en respectant les conditions d’hygiène et de sécurité, voici quelques questions auxquelles nous avons répondu pour vous !


Transporter son cheval : ce que vous devez savoir...

Quel permis pour quel type de transport ?
 

Pour un van tracté par un véhicule, le permis EB est nécessaire. Si l’ensemble véhicule et van a un poids total en charge supérieur à 3.5 tonnes, la vitesse est limité à 80 km/h sur les routes et à 90Km/h sur les voies rapides et autoroutes. Vous devez afficher à l'arrière du van, les disques de limitation de vitesse 80 et 90.

Pour les vans auto-tractés de moins de 3,5 tonnes en charge (petits camions), le permis B suffit. Il faut cependant vérifier le poids réel du véhicule, la charge ne permet pas toujours de transporter plusieurs chevaux !

Le permis C (poids lourds) est indispensable pour les camions de plus de 3,5 tonnes. Ce permis autorise d’y atteler une remorque de moins de 750kg.

Attention, il faut vérifier si votre véhicule tracteur, en général votre voiture, est apte à tracter avec un permis EB! Sinon, vous pouvez être en infraction.

 

Quelles sont les obligations lors du transport de chevaux?
 

Si le voyage dure au-delà de 9 heures, il est obligatoire de faire une étape pour reposer l’animal. Le cheval transporté doit être pucé et le conducteur du véhicule doit pouvoir présenter les documents d’accompagnement (papiers de l’animal). Il tient lieu de pièce sanitaire et zootechnique, ainsi que de passeport  (sauf pour les chevaux de sport se déplaçant à l'étranger qui ont besoin d'un passeport FEI). Il doit suivre le cheval dans tous ses déplacements et être présenté à toute demande de vérifications de la part des autorités compétentes.


Transporter son cheval : ce que vous devez savoir...

Quelles sont les conditions d’hygiènes requises lorsque l’on fait transporter notre animal ?
 

Dans le cas où vous faites transporter votre cheval par une société de transport d’animaux, l’entreprise de transport doit vous mettre à disposition un véhicule nettoyé et désinfecté du voyage précédent. Ceci est valable pour tout le matériel servant au chargement. On évite alors la transmission d’éventuelles maladies entre les chevaux.

 

Puis-je aménager mon véhicule léger en transport pour chevaux ?
 

Les cavaliers propriétaires de fourgons les transforment  parfois  en transport pour leurs chevaux. Premièrement, le Code de la Route ne spécifie pas le choix du type de la carrosserie d’un véhicule destiné au transport de chevaux. Si la « carrosserie bétaillère prévue à l’annexe II de l’Arrêté du 5/11/1984 relatif à l’immatriculation des véhicules correspond bien aux véhicules aménagés pour transporter des animaux vivants », le Code de la Route n’interdit pas pour autant d’effectuer ce type de transport dans des véhicules avec une autre carrosserie.

Mais le code de la route impose qu’un véhicule ayant subi des transformations soit soumis à une vérification par une Direction Régionale de l’Industrie de la Recherche et de l’Environnement. Cette vérification est valable pour une modification du châssis du véhicule ou une modification des indications d’ordre technique figurant sur la carte grise.


Transporter son cheval : ce que vous devez savoir...

Comment veiller au bien-être et à la sécurité du cheval transporté ?
 

Le transport est une source de stress et de fatigue pour le cheval. Chaque secousse, les virages et coups de frein contraignent le cheval à se rééquilibrer sur ses membres. Il est conseillé de conduire souplement. Les ronds-points doivent être abordés lentement et il faut savoir anticiper avant de devoir freiner brusquement. Il est parfois utile d'administrer un calmant aux chevaux sensibles ou nerveux. Une mauvaise conduite n’incitera pas votre cheval à remonter facilement dans le van.

Pour éviter d’éventuelles blessures, il faut protéger les membres du cheval avec des protections de transport qui couvrent les membres depuis la couronne jusqu'au dessus du genou. Pour protéger les glomes, vous pouvez mettre des cloches. Si le transport se fait sans barre de recul, il est indispensable de protéger la queue avec un protège queue. Vérifiez les protections à chaque arrêt.

La loi stipule qu’il faut « garantir une ventilation adéquate au-dessus de la tête des animaux lorsqu'ils sont debout dans leur position naturelle, sans qu'en aucun cas leurs mouvements naturels puissent être entravés ». Selon la température extérieure, réglez les volets d'aération pour une bonne ventilation. Le cheval étant sensible aux courants d'air, il est bon de prévoir une chemise ou une couverture lorsque qu’il fait plus frais.


Transporter son cheval : ce que vous devez savoir...

Dois-je souscrire à une assurance spécifique ?
 

En plus d’une assurance pour votre véhicule il existe des assurances spécialisées dans le domaine équin et le transport de chevaux.  Selon chaque assurance que vous pouvez souscrire, voici les principaux détails de garanties que vous pouvez trouver :

-          Assistance technique aux camions de moins de 3,5t et vans de 2 chevaux maximum et aux camions de plus  3,5t et 8 chevaux maximum                    

-          Assistance technique aux vans de 3 à 5 chevaux maximum

-          Assistance et assurance des chevaux transportés pour les frais vétérinaires en cas de blessures subies par le cheval durant les phases d'embarquement, de débarquement du van ou dans le van même en l'absence d'accident.

-          Remboursement des frais d'engagement en concours officiels

-          Rapatriement d’un cheval

-          Garanties adaptées pour les particuliers ou professionnels

-          Garanties adaptées à la durée : courte durée pour un transport exceptionnel ou à l’année

Le choix étant assez large, vous pourrez trouver l’assurance adaptée à vos besoins en cherchant sur internet.


Je n’ai pas de van, est ce que je peux en louer un ?
 

Plusieurs sociétés proposent leurs services de transport de chevaux comme « Trans’horses » pour le plus connu. Ces sociétés proposent des véhicules poids lourds ou légers avec ou sans chauffeurs,  et des services annexes selon les destinations. Sur internet, vous trouverez facilement le service dont vous souhaitez près de chez vous. A titre indicatif, la location d’un van vous coutera 60 euros environ la journée en semaine jusqu’à 150 euros pour le week end. Pour la location d’un petit camion (permis B), comptez 120 euros la journée 200km inclus jusqu’à 370 euros le week end, 1000 km inclus.




 

M. GERBIER & G. LOISEL





1.Posté par Duprat le 26/05/2014 13:38
Excellent article sur les vans à chevaux : il y a tout !

2.Posté par Mia le 26/04/2016 16:41 (depuis mobile)
Merci

3.Posté par Dubois le 28/05/2017 10:17 (depuis mobile)
Il n''y a pas le prix minimum et le prix maximum sinon c''est très bien

Nouveau commentaire :
Facebook





Partager ce site



Derniers connectés
Isabelle FAUGERAS
Verywelsh ELEVAGE
Sandra MARGUIER
Asso. CHEVAL.LOISIRS
Christine NAVARRO
Lucie CHOQUEUX
Syndie HUOT
Florence DA SILVA
Zorro DE LA VEGA
CRI CRI
Marie ALOS
Manon DEBREUIL