Connectez-vous S'inscrire
Equitv, la webTv du cheval et de l'équitation
Facebook
Twitter
Rss
Google+
Mobile

Un animal puissant

Notez


Fort comme sept hommes

Le 27 juin 1668, à l’initiative de Gilles Personne de Roberval, l’inventeur de la balance qui porte son nom, des savants de l’Académie royale décident de comparer les forces de l’homme et du cheval. Ils vont réaliser leurs expériences à l’aide d’une grue conçue pour l’occasion, sur le site de l’Observatoire de Paris, alors en construction. Ils constatent qu’un cheval puissant, habitué à haler des bateaux,  peut tirer – et donc soulever grâce à des poulies – 401 livres (196 kg). Puis ils déterminent qu’il faut sept hommes pour égaler le cheval avec la même peine. À la même époque, les Anglais, eux, calculent que cinq hommes suffisent à égaler le cheval de trait. L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert note qu’« un cheval est égal en force, pour tirer, à cinq travailleurs anglois, suivant les observations de Jonas Moore; à six ou sept françois, suivant nos auteurs; ou à sept hollandois ». Mais Jonas Moore avait commis un biais expérimental: un cheval moins puissant et deux dispositifs différents pour l’homme et l’animal... 

Lancée au début du XIXe s., la conquête de l’Ouest n’aurait pu se faire sans les chevaux, unique moyen de transport et de communication. (Ruée vers l’Oklaoma, 1889.)
Lancée au début du XIXe s., la conquête de l’Ouest n’aurait pu se faire sans les chevaux, unique moyen de transport et de communication. (Ruée vers l’Oklaoma, 1889.)

Le mètre étalon de la puissance

En 1782, l’Écossais James Watt a l’idée de promouvoir ses machines à vapeur en comparant leur puissance à celle des chevaux. À partir de l’observation d’un moulin à chevaux, il conclut que l’animal est capable de fournir un travail de 33000 pieds-livres en une minute. Cette unité, le horsepower (hp), équivaut à un peu plus de 746 watts. En France, le cheval-vapeur (ch) a été défini à partir du système métrique: il correspondait au déplacement de 75 kg sur un mètre en une seconde, soit 735,5 watts. En revanche, l’animal n’a rien à voir avec les chevaux fiscaux (CV) utilisés par l’administration fiscale pour les voitures, et qui se calculent à partir de la puissance et des caractéristiques du moteur, en tenant compte de ses émissions de gaz carbonique.


Article extrait des cahiers Science & vie "Le cheval, l'atout maître de l'homme"




Nouveau commentaire :
Facebook





Partager ce site



Derniers connectés
Elodie CHRISTOFIDIS
Isabelle FAUGERAS
Verywelsh ELEVAGE
Sandra MARGUIER
Asso. CHEVAL.LOISIRS
Christine NAVARRO
Lucie CHOQUEUX
Syndie HUOT
Florence DA SILVA
Zorro DE LA VEGA
CRI CRI
Marie ALOS